En politique, les dieux sont rarement crucifiés

vendredi 23 novembre 2012

L' UMP rétrogradée en catégorie "PPP" (Petite Ploutocratie Pitoyable)

Quel que soit le résultat de ce jeu de massacre, les deux protagonistes sont en train de creuser leur propre tombe ( au sens politique).
Tous les partis politiques ont les mêmes problème : PS, EELV, PC , FN . mais pas à ce niveau ( les propos tenus en son temps par Ségolène Royal avaient déjà atteints les sommets)...

Mais l'UMP est en train de monter d'un cran dans "petits meurtres entre amis". Cette affaire a atteint des sommets et accentue ce qu'il y a de plus répulsif vis à vis de nos politiciens du siècle d'avant.
N'y a t'il pas dans les statuts une règle qui permette aux adhérents de les  foutre dehors ? (Songez que le président le la COCOE est expert en droit...soviétique !).

Un rassemblement républicain à la grecque pour sortir la France de ses contradictions ruineuses et d’un fonctionnement parfois mafieux sera-t-il nécessaire? 
Le drame de l’UMP, celui de ne plus avoir la main-mise sur les flux d’argent républicain, n’empêchera pas leur entraide pour se distribuer les postes clefs accessibles et de garder leurs liens puissants avec le monde des affaires et affairistes. 

Le jeu de participer au chaos économique pour reconquérir le pouvoir semble les tenter. Ce chaos attendu, comme on pu l’être les conflits en 14-18, puis en 39-45, rebattra les cartes mais ne profitera pas aux individus. 

L' esprit de Coblenz
A Coblence progressivement la remise d’un roi sur le trône de France s’organisa toute seule – en un peu plus de 25 ans (1792 - 1815) -. Mais c’est surtout l’évolution de la nation la plus peuplée d’Europe vers un impérialisme ravageur qui suscitera la coalition des royaumes menacés. Pourtant cette révolution de 1789 s’exportera et suscitera les grandes unifications des voisins italiens puis allemands. L’octobre rouge de 1917 sera favorisé par le conflit de 14-18, la longue marche par celui de 39-45.

Du chaos économique que beaucoup craignent naîtra-t-il une Europe plus forte et décomplexée ? Le laboratoire grec inspirera-t-il ? Les spéculateurs grecs sont-ils tous à Coblence ou dans les paradis fiscaux ? 
Les royaumes républicains européens travailleront-ils à une restauration ou à une consolidation du tout économique pour gérer le vivre ensemble en assurant leur survie nationaliste et populiste ? 
Seront-ce des ballets comme pourraient les organiser Guillaume Peltier et Geoffroy Didier qui inspireront dans l’avenir le vivre ensemble européen ? 
Laisser s’organiser un pouvoir économique extra-national et laisser naître un particularisme français en Europe aboutira-t-il après quelques années de gestion social-démocrate à l’exacerbation de la gestion sociale aux mains du tout économique ? 
Arriver au contraire de ce qui pourrait être souhaité par ceux mis en place par une majorité populaire pour assurer le changement et inaugurer une nouvelle manière d’envisager le vivre ensemble serait un comble. 

L' Union des Meilleurs Ploutocrates
Les ballets que pourraient organiser les activistes de l’UMP y parviendront-ils ? 
Seront-ils favorisé par la seule inertie des aspirations sociales-démocrates européennes se laissant asphyxier par un monde économique parallèle ? 

Décidément le laboratoire grec prend toute son importance. Faut-il prendre en considération les difficultés des cobayes grecs? 
Devons-nous commencer à nous inquiéter et prévoir de pouvoir être également cobaye d’expériences aventureuses économiques ? 

Les nationalisations d’après 1981 ont été payées par le peuple avec les résultats que l’on sait. Au début de ce siècle, l’enrichissement de certains a été payé par l’endettement national européen. L’expatriation de ceux-mêmes qui ont enrichi l’économie off-shore est-elle la preuve d’un nouveau syndrome de Coblence au frais du peuple européen ? 
Risque-t-il d’aboutir à l’instauration du tout économique dans la gestion sociale ?

Aucun commentaire: